Editions Bim logo

Editions musicales internationales

Votre panier ne contient pas de produits

Charriere Caroline The Spider V122
Caroline Charrière
The Spider
pour choeur mixte (SATB) a cappella
avancé English Durée: 4'15 Swiss Composers Series

Printed version

V122 Partition de choeur

8,00 CHF

En stock
Caroline Charrière

Caroline Charrière (1960-2018)

Née en 1960 à Fribourg (CH), Caroline Charrière accomplit des études de flûte traversière au Conservatoire de Lausanne (classe de Pierre Wavre), puis auprès du flûtiste Aurèle Nicolet et au Royal Northern College of Music de Manchester (GB). Parallèlement, elle suit des cours d’orchestration et de composition chez le compositeur suisse Jean Balissat et de direction d’orchestre au Conservatoire de...
lire la suite

Audio samples

The Spider

About The Spider


L’araignée fascine, dégoûte, fait peur…

L’araignée tisse sa toile, discrètement, inexorablement, vaillamment. Même si le balai de la ménagère détruit son œuvre d’un seul coup. Que lui importe si la ménagère ne voit pas les jeux de lumière dans la toile. L’araignée a le pouvoir de capter la lumière grâce à sa boule d’argent. Toujours. Et encore. Insensiblement. Continuellement. Sans limite aucune. Il n‘est donc pas étonnant que cette créature mystérieuse, fragile et inébranlable déclenche en nous des sentiments contradictoires.

Mais comment traduire en musique l’activité silencieuse de l’araignée? Caroline Charrière confère à l’araignée un ambitus serré et une harmonie dense, une trame métrique calme et régulière doublée de nuances qui varient entre pianississimo et mezzopiano. Seul le son clair de la boule d’argent vient troubler cette atmosphère feutrée. Dans sa partition personnelle, la compositrice a ajouté à la main l’indication très doux, très legato, sans rythme au début de la partition. Aux mesures 31, 46 et 47 également, elle imagine une interprétation détachée de toute contrainte rythmique. Pur contraste, à la mesure 34, quand la lumière perce soudain fortissimo dans le monde secret de l’araignée. Nous sommes au paroxysme de la pièce: cette lumière, qu’Emily Dickinson craignait dans la vraie vie et qu’elle savait si bien rendre par ses mots. Caroline Charrière file plus loin la métaphore de la poétesse. La toile a été détruite par la ménagère? L’araignée se fait un malin plaisir de s’accrocher au fil qui pend, se mettant à danser, danser, complètement détachée des vicissitudes du monde, dans un mouvement de parfaite liberté.

Irène Minder-Jeanneret

Détails

Composé
2007
Genre
contemporain
Publié
2021
Pages
12
Edition
Editions Bim
Texte/paroles
Emily Dickinson

Téléchargements

Performances

  • 3 octobre 2021 | Fribourg, Suisse. Chœur de Chambre de l’Université de Fribourg, Pascal Mayer (Direction).

© 2022 Editions Bim & The Brass Press. Tous droits réservés.