Johann Melchior Molter

Molter Johann Melchior Concerto Re Maggiore Co10

Concerto in Ré maggiore
pour trompette et orchestre à cordes

Molter Johann Melchior Concerto N° 1 Tp156

Concerto N° 1
pour trompette et orchestre de chambre

Molter Johann Melchior Concerto N° 2 Tp157

Concerto N° 2
pour trompette et orchestre à cordes

Johann Melchior Molter (1696-1765)

Johann Melchior Molter (ca. 1695-1765), est né à Eisenach, dans la Principauté de Thuringe. En 1717 il devient «Musicus» du Comte Karl Wilhelm de Baden-Durlach. En 1719, ce dernier l'envoya en Italie (Venise, Rome), pour y parfaire sa formation. Molter y subit particulièrement l'influence du style d'Antonio Vivaldi. A son retour (1722), il occupa le poste de Maître de Chapelle de la Cour, dans le vieux château de Durlach et dans celui, tout nouveau, de Karlsruhe.

En 1733, à la déclaration de la guerre de succession au trône de Pologne, le Comte se sépara de sa résidence de Karlsruhe et de ses musiciens. Molter fut alors engagé à la cour de Saxe-Eisenach et y resta, avec une interruption, en 1738, pour un second séjour en Italie, jusqu'à la dissolution de la chapelle musicale en 1741. Au plus tard dès 1743 nous le retrouvons au service du Comte de Bade.

Sa fonction de Maître de Chapelle l'amena à créer un nouvel orchestre pour la cour. Il conservera cette fonction jusqu'à sa mort. L'oeuvre instrumentale de Molter est abondante et, bien qu'influencée dans la forme par Vivaldi, elle se distingue déjà par de nombreux éléments «galants » et l'adoption d'instruments solistiques encore rares à l’époque, comme le chalumeau et la clarinette.

Concerto N° 2
pour trompette et orchestre à cordes

I. Allegro I. Allegro

II. Adagio II. Adagio

III. Allegro Assai III. Allegro Assai

Concerto N° 1
pour trompette et orchestre de chambre

I. Allegro I. Allegro

II. Adagio II. Adagio

III. Allegro III. Allegro

Concerto in Ré maggiore
pour trompette et orchestre à cordes

I. Allegro I. Allegro

II. Largo II. Largo

III. Allegro Moderato III. Allegro Moderato