Biagio Marini

Marini Biagio Sonata Tb37

Sonata op. 8 N° 9
pour 2 trombones basse et continuo

Biagio Marini (1597-1665)

Biagio Marini est né en 1597 dans la ville lombarde de Brescia, ville musicale par excellence, qui était  dès le 16e siècle un centre de manufacture d’orgue, de luth et de violes et qui allait devenir le haut-lieu du violon. A 18 ans, Marini est violoniste au dôme St. Marc à Venise, où il publia en 1617 ses  «Affetti Musicali, Opus 1», influencés par Monteverdi, une oeuvre fondamentale de cette époque. A la mort de son épouse, le jeune compositeur retourna à Brescia (1920) où il occupa le poste de directeur musical à l’Eglise Sainte Euphémie. Il fut ensuite appelé à la cour de Ferdinand Gonzague à Parme et en 1623 au service du duc et comte palatin Wolfgang Wilhelm au château des Wittelsbach à Neuburg sur le Danube. On le trouve également à Düsseldorf, Bruxelles et en 1626 quelques mois à Munich avec sa deuxième épouse. 

Sur ses activités entre 1627 et 1640 il manque toute documentation. Probablement il passa son temps en Italie, car sa troisième épouse, mariée en 1630, résidait à Milan. Durant ses quatorze années, Marini publia les oeuvres écrites à la cour de Neuburg. En 1640 il devint maître de chapelle à l’Accademia della Morte à Ferrara et deux ans plus tard à l’église Santa Maria della Scala à Milan. Il était membre de la société des «Occulti» à Parma, société qui s’occupa de la promotion des beaux arts. Marini s’installa à Venise où il résida jusqu’à sa mort en 1665.

On peut affirmer que Marini était un virtuose sur plusieurs instruments et ses nombreuses Canzone témoignent de son affinité pour les cuivres; il passa même plusieurs années dans le sud de l’Allemagne où la facture instrumentale était florissante à cette époque.